Comment éviter l'escroquerie ?

  • La majorité des annonceurs de secondemain.fr sont honnêtes et dignes de confiance. Des milliers de transactions ont lieu chaque jour sur secondemain.fr et se passent sans problèmes.
  • Malheureusement, certains escrocs se glissent dans notre site et tentent d’arnaquer d’honnêtes personnes.
  • Pour vous permettre de négocier en toute sécurité, secondemain.fr a rédigé le document suivant. Vous trouverez ci-dessous des informations qui vous permettent de déceler un escroc.
  • Si par malchance, vous êtes victime de fraude, nous avons également rédigé quelques conseils.

L'annonce

  • Conseil 1: Méfiez-vous des annonces en anglais
    Ces annonces sont souvent reconnaissables à leur mauvais anglais (beaucoup de fautes d'orthographe et de grammaire), à usage exagéré de majuscules et à un texte tapageur (Perfect price, Perfect condition, BUY NOW!!, etc). De plus, ces annonces font souvent référence à des pays tels que la Roumanie et le Nigéria. Les annonces en anglais sont souvent l'oeuvre d'escrocs. Si vous trouvez une annonce en anglais, n'y réagissez pas, à moins que vous soyez à 100% certain que l'annonce est fiable.

  • Conseil 2: Un prix trop bas
    Les escrocs offrent souvent des produits très chers pour un prix souvent trop bas. Si le prix vous paraît trop beau pour être vrai, c'est qu'il s'agit certainement d'escroquerie.

  • Conseil 3: Produits chers
    Si un annonceur offre des produits chers tels que des GSM (souvent Nokia), des écrans plasma et des ordinateurs portables, redoublez de prudence.

  • Conseil 4: Grandes quantités
    Si un annonceur offre les produits cités ci-dessus en grande quantité, il peut s'agir d'un escroc ou de produits volés.

Le vendeur

  • Conseil 1: Un exemple de mail frauduleux
    Consultez un exemple d'un e-mail provenant d'un arnaqueur.

  • Conseil 2: Adresse e-mail
    Méfiez-vous de l'adresse e-mail de l'annonceur. Les adresses Yahoo, Hotmail et d'autres adresses e-mail gratuites peuvent êtres suspectes. Il est souvent difficile de savoir de qui il s'agit.

  • Conseil 3: Réputation
    Vérifiez la réputation de l'annonceur (cliquez sur l'étoile à côté de l'annonce). Là, vous pourrez voir les expériences d'autres acheteurs qui ont fait du commerce avec l'annonceur.

  • Conseil 4: L'adresse
    Demandez à l'annonceur son adresse et son numéro de téléphone (de préférence un numéro fixe).

  • Conseil 5: Numéro de téléphone
    Contrôlez si l'adresse et le(s) numéro(s) de téléphone sont corrects. Appelez ces numéros afin d'être certain.

  • Conseil 6: Personne de contact
    Il est préfèrable de traiter avec une seule personne de contact.

L'acheteur

  • Conseil 1: Payer trop
    Des escrocs étrangers sont souvent après votre article et votre argent. Soit-disant, ils ont par accident versé trop d'argent sur votre compte et vous demandent donc pas la suite de rembourser la différence. Le montant qu'ils versent sur votre compte en banque a été versé avec un chèque sans provision. Après environ 2 semaines, la banque retirera donc le montant total de votre compte en banque.

  • Un exemple:
    Vous annoncez une auto pour un prix de 6.000 euro. Un escroc verse soit-disant par accident 10.000 euro sur votre compte en banque. Vous livrez ensuite la voiture et versez les 4.000 euro payés en trop sur le compte de l'acheteur. Après 2 semaines, le montant total est retiré de votre compte par la banque. Au final, vous avez perdu et votre voiture et le montant que vous avez reversé.

  • Conseil! Ces escrocs écrivent leur e-mails principalement en anglais.

  • Conseil 2: Enchères trop hautes
    La dernière trouvaille des escrocs est de faire une enchère plus haute que le prix demandé. Les escros espèrent par ce biais vous convaincre de leur vendre votre articles plutôt qu'à quelqu'un d'honnête. Ensuite, ils essayeront de vous arnaquer selon la méthode décrite au conseil 1.

Le paiement

  • Conseil 1: Les frais de transaction
    Demandez à combien s'élèvent les frais de transaction et de garantie de sorte que vous ne soyez pas obligé de devoir d'un coup payer des frais supplémentaires.

  • Conseil 2: On vous demande de payer par Western Union/MoneyGram/Escrow-Europa.com
    Ne le faites jamais! Ces modes de paiement ne sont pas sécurisés. Il est facile d'ouvir un compte chez ces banques avec de faux papiers d'identité. Il est donc impossible de retrouver la trace de ces escrocs. Si vous trouvez une annonce dans lequel il est demandé de faire un paiement comme décrit ci-dessous, vous pouvez partir du principe qu'il s'agit d'une arnaque.

  • Conseil 3: Attention aux chèques.
    Des escrocs peuvent verser de l'argent sur votre compte depuis l'étranger avec un chèque. Votre banque se rendra compte après un mois qu'il s'agit d'un chèque sans solde. Entre temps, vous aurez sans doute livré votre produit et n'aurez pas eu votre argent. Evitez donc l'usage des chèques.

  • Conseil 4: Par banque ou par CCP
    Si un annonceur souhaite que vous versiez le montant total pour le produit avant réception de celui-ci, vous devez être vraiment certain de ce que vous faites. Si cette manière de procéder est la seule façon de faire des affaires selon l'annonceur, demandez si vous pouvez payer un acompte et dites que vous verserez le montant restant lors de la réception du produit. Essayez de conclure un marché de sorte que vous soyez d'abord en possession de l'article avant de devoir payer quoi que ce soit. Vous devez bien entendu être honnête et payer l'article reçu.

  • Conseil 5: Donnant donnant
    Echanger en même temps est naturellement la manière la plus honnête de faire du commerce. Vous savez ce que vous recevez et l'annonceur a directement l'argent en main.

  • Conseil 6: Lieu de rendez-vous
    Convenez d'un rendez-vous dans un endroit qui vous est familier. Une fois que vous ête sur le lieu du rendez-vous, vous ne devrez plus changer de lieu.

  • Conseil 7: Cash
    N'acceptez jamais le montant total en liquide s'il s'agit d'un montant important. Retirez le reste du montant lorsque vous avez le produit en main.

  • Conseil 8: Compagnies de transport
    Ne vous fiez pas à des compagnies de transport (aussi appelées ‘Third party shipping company’) telles que par ex. trans-info@netcourrier.com.
    Les sites de ces compagnies ont l'air très fiable, mais vont en réalité tenter de vous piéger et vous faire payer des frais de transports et de douane pour un objet que vous ne recevrez jamais. Contrôlez bien le site si vous voulez faire appel à une telle société.

  • NB: Ces derniers temps, les escrocs font aussi référence à la société de transport TNT. Cette entreprise est connue et a bonne réputation, cependant les escrocs font référence à ce site afin d'utiliser la bonne foi des utilisateurs pour les escroquer. Ne faites donc que du commerce avec quelqu'un qui souhaite utiliser TNT si vous êtes certain qu'il est honnête. Si par exemple la personne ne vous donne pas suffisamment de renseignements sur TNT, il peut s'agir de fraude.

  • Conseil 9: secondemain.fr ne se mêle jamais des transactions entre vendeur et acheteur. Si un annonceur mentionne que le paiement de l'article se fera par l'intermédiaire de secondemain.fr, vous avez très certainement affaire à un escroc.

La proriété intellectuelle

Avec des milliers d’annonces placées sur son site tous les jours et une large gamme de produits offerts, secondemain.fr représente un site de demande et d’offre en France.

Secondemain.fr souhaite avant tout contribuer à la protection des droits de propriété intellectuelle et mettre en place un site de petites annonces sûr et convivial. Les titulaires de droits peuvent désormais signaler toute annonce violant leurs droits au moyen du formulaire de notification d’annonces contrefaisantes.

Il est strictement interdit de placer toute annonce contrevenant aux droits de propriété intellectuelle d’un tiers, tels que les droits sur la marque, les noms commerciaux, les droits d’auteur, les droits des dessins et modèles de produits manufacturés ou encore les droits des brevets.

Toute annonce portant atteinte aux droits de propriété intellectuelle d’un tiers peut être signalée par le titulaire des droits au moyen du Formulaire de notification d’annonces (VeRO). Après réception du formulaire dûment complété par le titulaire (ou par son mandataire), secondemain.fr se chargera de supprimer l’annonce. Le formulaire susmentionné peut être envoyé par fax au +32 (0) 788 97 51 ou par e-mail.

Dans le cas où secondemain.fr, sur requête d’un ayant droit, supprimerait trois fois l’annonce d’un annonceur dans une période de trois mois en raison d’une atteinte à la propriété intellectuelle, secondemain.fr peut, à la demande de l’ayant droit, décider de limiter ou exclure ledit annonceur des services que secondemain.fr propose.